En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour permettre à la Région de réaliser des statistiques de visites.

Non, je souhaite En savoir plus

J'ai compris

Cookies

Les cookies sont des petits fichiers texte déposés sur votre terminal (ordinateur, tablette ou mobile) lors de la visite d'un site. Ils permettent de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre.


La Région Normandie utilise l'outil Google analytics pour collecter des statistiques anonymes sur l'utilisation du site par les internautes (ex : pages les plus consultées, nombre de visiteurs, navigateurs utilisés, ...). En naviguant sur les sites de la Région, un cookie Google analytics est déposé sur votre terminal.


Les cookies sont gérés par votre navigateur internet (Chrome, Firefox, Internet explorer, Safari…). Vous pouvez désactiver et/ou supprimer les cookies dans les Options/Préférences de votre navigateur. Vous pouvez obtenir de l’aide dans le menu Aide de votre navigateur ou sur son site internet.
+ d’infos : www.cnil.fr

Message

Newsletter n°25

CESER Normandie

n°25, avril 2019

L'actu

Image 1

Crise sociale

Après avoir recueilli 2000 témoignages, le CESER présente ses orientations

Le Grand Débat n’épuise pas la réflexion et le CESER de Normandie poursuit sa mobilisation en réponse à la souffrance sociale mise en lumière par le mouvement des Gilets jaunes. Une conclusion s’impose : les événements récents ont remis la politique au centre du débat, et c’est heureux. Après avoir animé ou assisté à plusieurs dizaines de réunions publiques, le CESER a recueilli une somme de 2000 témoignages de citoyennes et citoyens partout en Normandie. Villes, zones rurales, périphéries, littoraux, nous avons pris en compte les problématiques de tous les territoires. Résultat : dans un avis adopté le 28 mars, notre assemblée envoie plusieurs messages forts pour changer notre quotidien.
 


Image 2

French Tech en Normandie

Les jeunes pousses cherchent le soleil

De quoi la French Tech est-elle le nom ? Le label fleure bon la « start-up nation » chère à Emmanuel Macron et brille des mille feux de la modernité. La réalité est plus contrastée : personne n’a encore réussi le tour de force de définir ce qu’est une start-up, et contrairement à l’idée reçue, elle n’est pas forcément digitale : la santé, le bien-être ou encore l’alimentation font partie des domaines dans lesquels se nichent quelques pépites qui pourraient bien changer nos habitudes. Qu’y a-t-il derrière l’étiquette French Tech ? Comment les collectivités coopèrent-elles ? Quelle éthique pour la Tech ? Des réponses sont à trouver dans le travail du CESER paru le 14 mars dernier.
 


Image 3

intelligence artificielle

La Normandie en quête de l'algorithme gagnant

Quel est le lien entre un conducteur désireux d’éviter les embouteillages, une personne âgée qui aimerait mieux surveiller sa tension et un agriculteur souhaitant optimiser la traite de ses bêtes ? A chaque fois, l’intelligence artificielle a une solution à leur proposer. Si les impacts dans notre vie quotidienne sont évidents, on est tenté de se demander en quoi la Normandie est concernée. Face aux bouleversements mondiaux induits par l’IA, qu’ils soient souhaités, fantasmés ou redoutés, une région française peut-elle exister à l’ombre des leaders américains et chinois ? Oui, pense le CESER à certaines conditions.
 


 

L'édito

Image 1

Jean-Luc Léger, président du CESER

Et maintenant, que faire ?

Le 28 mars, le CESER validait son avis Vivre au quotidien. Nous pourrions considérer que désormais, la balle est dans le camp de l’État : à lui de prendre les bonnes décisions, de les appliquer par voix législatives ou réglementaires. Après tout, c’est lui qui a initié le Grand Débat... Certes, l’État doit agir en conséquence. A une nuance près: les participants aux débats locaux ne se sont pas adressés exclusivement à l’État. D'ailleurs, ce n’est pas leur affaire. Les 2 000 personnes que nous avons entendues ont dit qu’importe qui doit agir, il faut désormais répondre à nos problèmes au quotidien. Ainsi, la Région, les Départements, les Intercommunalités sont tout autant questionnés. Enfin, les participants aux débats locaux se sont adressés aux corps intermédiaires, les organismes professionnels, les syndicats, les associations, souvent sans savoir que ces organisations étaient également concernées. Elles aussi se doivent de répondre !
 


 

Les rencontres

Image 1

Hugues Demoulin, Annabelle Cousin, Fabienne Chevalereau

Entreprendre au féminin

Les clubs d’entrepreneuriat « au féminin » fleurissent en France et en Normandie. Quelle réalité sociétale se cache derrière cette tendance ? Quels sont les enjeux de l’égalité hommes/femmes dans le monde économique ? Comment dépasser les stéréotypes sociaux ? Autant de questions posées le 20 mars dernier à Hugues Dumoulin, directeur régional à l’égalité entre les hommes et les femmes, et à Annabelle Cousin et Fabienne Chevalereau, en charge des questions liées à l'égalité hommes-femmes au sein du Conseil régional de Normandie. La réflexion donnera lieu à une contribution qui sera publiée dans quelques mois.
 


Image 2

Université de Caen

Tempête dans un labo

Étretat, en 2100... Le niveau des eaux s’est élevé d’un mètre. Un jour de tempête, la mer déchaînée passe la digue et envahit la ville en quelques secondes. Science-fiction ? Disons plutôt anticipation. Ce scénario est celui du programme de réalité virtuelle proposé par l’Université de Caen et auquel le CESER a participé le 25 mars, dans l’objectif de mieux comprendre les enjeux du changement climatique.