En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour permettre à la Région de réaliser des statistiques de visites.

Non, je souhaite En savoir plus

J'ai compris

Cookies

Les cookies sont des petits fichiers texte déposés sur votre terminal (ordinateur, tablette ou mobile) lors de la visite d'un site. Ils permettent de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre.


La Région Normandie utilise l'outil Google analytics pour collecter des statistiques anonymes sur l'utilisation du site par les internautes (ex : pages les plus consultées, nombre de visiteurs, navigateurs utilisés, ...). En naviguant sur les sites de la Région, un cookie Google analytics est déposé sur votre terminal.


Les cookies sont gérés par votre navigateur internet (Chrome, Firefox, Internet explorer, Safari…). Vous pouvez désactiver et/ou supprimer les cookies dans les Options/Préférences de votre navigateur. Vous pouvez obtenir de l’aide dans le menu Aide de votre navigateur ou sur son site internet.
+ d’infos : www.cnil.fr

Message

Les CESER de l'Atlantique

Créée en 1993, l'association des CESER de l'Atlantique, dont fait partie le CESER de Normandie, a 4 objectifs :

  • favoriser au niveau interrégional les réflexions à caractère économique, social et environnemental ;
  • promouvoir l'interrégionalité entre les régions de la façade atlantique française ;
  • contribuer à ce que la dimension interrégionale soit prise en compte par les exécutifs régionaux ;
  • influer sur le choix d'un certain nombre d'acteurs grâce à des réflexions partagées et des préconisations précises et concrètes.

Les derniers travaux :

En cours :

  • dynamiques de développement des régions et des territoires de la façade atlantique (publication : début 2020) : les régions atlantiques ont connu des dynamiques variables au cours de l’histoire. Aux 16e et 17e siècles, elles ont été des « régions centrales », du fait de leur situation privilégiée au coeur des échanges maritimes, et de leurs ressources naturelles. A partir des 18e et 19e siècles, le caractère « périphérique » de ces régions s’est accentué, en grande partie parce qu’elles ne se sont pas insérées de manière très forte au sein des nouveaux paradigmes technico-économiques dominants (intensification de la concentration des entreprises, importance de l’accès aux matières premières nécessaires à l’essor industriel, de la distance aux marchés, etc.). Le 20e siècle a vu se maintenir ce caractère « périphérique », malgré la mise en place de politiques d'aménagement des territoires et certaines politiques ré-équilibrantes de l'Union Européenne. Les régions atlantiques se sont souvent développées en situation de dépendance par rapport aux centres : d’abord vis-à-vis de l'économie coloniale, puis des stratégies d'industrialisation (dans le cadre d'une division du travail « centre-périphérie »), en ce qui concerne l'architecture des réseaux et des services de transports (organisée de façon radiale).