En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour permettre à la Région de réaliser des statistiques de visites.

Non, je souhaite En savoir plus

J'ai compris

Cookies

Les cookies sont des petits fichiers texte déposés sur votre terminal (ordinateur, tablette ou mobile) lors de la visite d'un site. Ils permettent de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre.


La Région Normandie utilise l'outil Google analytics pour collecter des statistiques anonymes sur l'utilisation du site par les internautes (ex : pages les plus consultées, nombre de visiteurs, navigateurs utilisés, ...). En naviguant sur les sites de la Région, un cookie Google analytics est déposé sur votre terminal.


Les cookies sont gérés par votre navigateur internet (Chrome, Firefox, Internet explorer, Safari…). Vous pouvez désactiver et/ou supprimer les cookies dans les Options/Préférences de votre navigateur. Vous pouvez obtenir de l’aide dans le menu Aide de votre navigateur ou sur son site internet.
+ d’infos : www.cnil.fr

Message

La ligne nouvelle à grande vitesse (LNGV) Paris-Normandie et la problématique d'accès à la capitale

Session plénière du 18 octobre 2010 - Rapporteur : Patrice JACQUES

A la demande du Président du Conseil Régional, le CESER a émis un avis sur les problématiques d’accès à Paris et en Ile-de-France du futur TGV Paris-Normandie.

La réflexion du CESER s’est reposée sur l’analyse des gares potentielles en fonction de leur localisation et des fonctionnalités qu’elles peuvent apporter.

La gare Saint-Lazare présente l’avantage aux Normands, et encore demain à moyen terme, d’arriver au sein d’un quartier économique et commercial doté d’une plateforme de correspondances parmi les plus importantes de la capitale. En revanche, cette gare ne pourra jamais offrir l’interconnexion au réseau TGV, une fonctionnalité dont une grande majorité des régions françaises bénéficient aujourd’hui.

Le souhait des normands est donc de disposer d’une gare TGV sur le secteur de La Défense-Nanterre permettant cette ouverture. De tous les sites potentiels sur la zone (Esplanade et Grande Arche de la Défense, Nanterre La Folie et Université), celui de Nanterre-Université présente   le plus d’avantages et de potentialités. C’est déjà une gare multimodale (RER A, Lignes SNCF, Futur Tramway 1), elle dispose d’un espace suffisant pour accueillir une gare TGV, tout en permettant d’accéder sans problèmes à Saint-Lazare. C’est également le site qui se prête le mieux à la réalisation d’une interconnexion au réseau TGV au nord par une ligne Nanterre-Pleyel-Roissy. Cette gare pourrait également être en mesure de recevoir une liaison Massy-Nanterre.

Les fonctionnalités promises par cette gare pourraient être démultipliées grâce à l’interconnexion à EOLE et au futur métro automatique, voire la ligne 1 du métro si celle-ci était prolongée jusqu’à cet endroit.

Avis du CESER avec les annexes