En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres de cookies, vous acceptez l’utilisation des cookies pour permettre à la Région de réaliser des statistiques de visites.

Non, je souhaite En savoir plus

J'ai compris

Cookies

Les cookies sont des petits fichiers texte déposés sur votre terminal (ordinateur, tablette ou mobile) lors de la visite d'un site. Ils permettent de reconnaître un internaute, d'une visite à une autre.


La Région Normandie utilise l'outil Google analytics pour collecter des statistiques anonymes sur l'utilisation du site par les internautes (ex : pages les plus consultées, nombre de visiteurs, navigateurs utilisés, ...). En naviguant sur les sites de la Région, un cookie Google analytics est déposé sur votre terminal.


Les cookies sont gérés par votre navigateur internet (Chrome, Firefox, Internet explorer, Safari…). Vous pouvez désactiver et/ou supprimer les cookies dans les Options/Préférences de votre navigateur. Vous pouvez obtenir de l’aide dans le menu Aide de votre navigateur ou sur son site internet.
+ d’infos : www.cnil.fr

Message

La forêt et la filière bois en Basse-Normandie

13 juin 2003 - Rapporteur : Hadi EL GLAOUI

 

 

La filière bois représente en Basse-Normandie un secteur économique depuis fort longtemps essentiel mais qui doit faire face depuis ces dernières années à des difficultés d'ordres conjoncturels et structurels (concurrence internationale, fermeture d'entreprises, délocalisation d'activités, conséquences de la tempête de 1999...).

Aujourd'hui, on estime l'emploi direct de ce secteur à plus de 7 200 salariés à l'échelon régional. En outre, le poids du secteur artisanal est loin d'être négligeable puisque 85 % des quelque 1 250 établissements recensés sont unipersonnels ou ont moins de 10 salariés.

Le rapport du Conseil Économique, Social et Environnemental Régional intègre dans sa réflexion l'ensemble de la filière qui se distingue par sa grande hétérogénéité : de la forêt régionale de production qui se caractérise par des bois de grande qualité aux première et seconde transformations en intégrant également les activités de négoce et d'importation de bois exotiques et du nord non négligeables du fait de la présence de l'activité portuaire de Honfleur et de Caen.

Enfin, la réflexion porte également sur les perspectives de développement de la filière et de toutes les valorisations du bois à encourager à plus ou moins long terme comme le bois construction, le bois énergie, voire la recherche de nouveaux débouchés comme les utilisations pour l'élevage (litières notamment) et même l'expérimentation de nouveaux matériaux à base de bois.


Synthèse/avis du CESER - Rapport du CESER - Annexes