Aller au contenu principal

septembre 2016

La Normandie bénéficie d’une situation géographique et économique propre à favoriser les flux internationaux, mais la région ne fait pas encore partie des leaders français en matière d’export. Les entreprises régionales plébiscitent les dispositifs publics de soutien à l’export, mais elles réclament des améliorations, notamment une meilleure coordination des acteurs de l’accompagnement, une plus grande lisibilité des dispositifs et une simplification des aides. Face à l’attente forte des entreprises d’un guichet unique, le CESER propose de fluidifier l’information en créant une « plateforme internationale » dématérialisée ou encore la formalisation d’un agenda annuel normand de l’international, construit par le Conseil régional en coordination avec les têtes de réseaux économiques. Enfin, pour reproduire les modèles bretons ou alsaciens qui ont su créer des clubs d’expatriés, le CESER propose des mesures pour accentuer l’influence des réseaux normands à l’étranger, à travers notamment une meilleure coordination entre le monde économique et les réseaux des élèves ou anciens élèves des écoles normandes. Une communauté numérique pourrait voir le jour pour rassembler ces relais potentiels.