Aller au contenu principal

Lubrizol : rouvrir, sans fermer les yeux

Deux mois après l'incendie de l'usine Lubrizol à Rouen, le feu couve toujours, mais sur le plan économique cette fois. Le site peut-il survivre à une fermeture prolongée ? Dans un courrier adressé au Premier ministre, le CESER rappelle que Rouen est au cœur de la Vallée de Seine, qui a construit une partie de sa force autour de la chimie et de la pétrochimie. "Est-ce un bien ou un mal ?" demande notre assemblée ? "Là n’est pas la question : c’est un fait. Des emplois et des ressources financières en dépendent", répond-elle. Le CESER est donc formel : Lubrizol doit rouvrir. Ceci n'exclut pas que les débats portant sur notre modèle énergétique ou la protection des populations devront être menés. Le CESER en tirera d'ailleurs les enseignements nécessaires dans de prochains travaux.

IcoFont Icons file-pdf Le courrier au Premier ministre.pdf