Aller au contenu principal


décembre 2020

S’il n’y avait que le COVID-19… Depuis des années, l’accès aux soins se complexifie en France et la question est d’autant plus prégnante en Normandie, dont le bilan de santé est globalement défavorable. Si l’on y ajoute une population vieillissante et des déserts médicaux qui s’accroissent, on comprend mieux le cri d’alarme du CESER à l’attention de l’Etat : mettre en œuvre un plan de rattrapage spécifique pour la Normandie.