Aller au contenu principal


octobre 2021

L’engouement est indiscutable : avec 7,2 milliards € dans l’enveloppe de la stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en France, il n’est pas étonnant de voir des projets fleurir en grande quantité. La Normandie n’échappe pas à la règle, et cherche aujourd’hui à structurer un écosystème régional, dans lequel la décarbonation de la production fait figure de priorité. Mais fabriquer de l’hydrogène vert ou bas-carbone n’a rien d’évident : de lourds investissements sont nécessaires et la concurrence est déjà rude entre régions. Mutualisation et priorisation seront les clés de la réussite.