Aller au contenu principal


janvier 2016

La cohabitation de cinq aéroports en Normandie, distants entre eux de moins de 100 km et exploités selon des modalités variées sans coordination politique entre les différentes entités gestionnaires,pose la question de la stratégie aéroportuaire de la nouvelle région. Dans la mesure où aucune plateforme ne s’est réellement démarquée (en termes de fréquentation), il appartient aux acteurs locaux d’engager une réflexion sur l’attractivité de l’offre aéroportuaire.