Aller au contenu principal


juin 2019

Hors de question pour la Normandie de ne pas profiter de la fenêtre de visibilité internationale qu’offriront les Jeux de Paris 2024. A quelques encablures de la capitale, la région entend bien devenir l’une des bases-arrière de l’événement. De quoi s’agit-il ? Rien de moins que d’accueillir des équipes du monde entier pendant leur phase de préparation. Ce projet implique de répondre aux exigences d’un cahier des charges, fixé par le COJO, pour être inscrit sur les pages d’un catalogue officiel, dans lequel les délégations choisiront leur point de chute. Un aréopage d’acteurs normands planche déjà sur le sujet, mais le CESER a cru bon de réfléchir au-delà de l’événement sportif en tant que tel : les Jeux sont une opportunité pour travailler sur la solidarité et l’inclusion sociale en Normandie.