Aller au contenu principal


juin 2021

Destination connue dans le monde, la Normandie va concurrencer de plus en plus le sud et son duo « soleil et chaleur ». Parallèlement, dans le secteur du tourisme, le coup d’arrêt dû à la pandémie de Covid-19 a fait émerger de nouvelles pratiques : quête de sobriété, éco-tourisme, omniprésence du numérique…. Ces évolutions contribuent à façonner l’image du tourisme en 2040, date où les urgences écologiques auront encore gagné du terrain. L’un des enjeux est donc d’éviter les excès de nuisances, pour le territoire et ses habitants, engendrées par une reprise effrénée de l’activité et l’attrait croissant pour les destinations « fraîches » dû au réchauffement climatique. Sans oublier les nouvelles attentes de services des touristes qui intègrent des exigences sociales et environnementales. Atteindre ce but en 2040 oblige à une mise en mouvement dès à présent de l’ensemble des acteurs.